Le produit de la semaine, la pintade

La pintade n’est pas dinde.

L’oiseau sauvage est originaire d’Afrique, où il symbolise la femme émancipée (contrairement à la poule, la pintade sait voler, même mal !). La Pintade est industrieuse, vive, belle et rebelle, savoureuse, pas facile

à apprivoiser, très bruyante…Et voilà, de volatile, la pintade est en voie de devenir l’égérie de notre basse court. Elle a la particularité d’être à moitié volaille, à moitié gibier. Elle est élevée pour sa chair fine, à mi-chemin entre le poulet et le faisan, principalement en France, premier pays producteur de pintades.

Je vous propose de confectionner avec moi une pintade Soubise au vinaigre le plat favori de Clémenceau, mettez un tigre dans votre moteur.

Les ingrédients pour 4 cts :  1 belle pintade fermière de 1,2 à 1,5 kg avec foie et gésier, 1 trait huile d’olive, 30 g beurre, 3 gousses d’ail, 2 oignons hachés, 3 tomates cœur de bœuf bien mûres, 1 cuillère à soupe de concentré de tomate, 1 cuillère à soupe de farine, 1cuillère à soupe de moutarde, 250 ml vinaigre de vin blanc, 500 ml vin blanc, 500 ml crème fleurette, ¼ de botte de ciboulette, 100 ml fond de veau, sel et poivre.

Passons en cuisine : Préparer la marinade : dans un grand bol mélanger vin blanc, vinaigre, moutarde et concentré ; remuer et verser l’ensemble sur la pintade coupée en morceaux bien mélanger l’ensemble pour que tous les morceaux baignent dans la marinade. Laisser mariner durant 2 heures environ en remuant de temps en temps…Après les 2 heures, faire chauffer de l’huile dans une sauteuse, y jeter l’oignon coupé en lamelles ainsi que les morceaux de pintade égouttés, les faire revenir rapidement des deux cotés en remuant pour éviter que ça attache.

Quand ils sont bien dorés mettre la farine, leur ajouter la marinade ainsi que le bouillon ; saler, poivrer, mélanger ; baisser le feu et laisser cuire à couvert durant 35 à 45 minutes selon la grosseur des morceaux. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, ajouter délicatement la crème fraiche.

 Un peu d’histoire : la pintade tient son nom actuel du portugais «pintado» qui signifie «bigarré» en référence à son plumage gris argenté parsemé de taches claires.

Le coin diététique : Pauvre en matières grasses, la pintade constitue un apport important en protéines.

Thierry Pfohl