La recette de la semaine gratin de patate douce et tomme de chèvre

En cette période de bombance pourquoi ne pas faire une parenthèse pour laisser votre foie au repos ?

Je vous propose une ode aux tubercules pour fêter cette fin d’année. Patate douce ou pomme de terre, ton succès est universel, de la vie tu as la rage, de la gastronomie tu es le gage.
Vous trouverez des patates douces dont la chair va du blanc crème au pourpre en passant par l’orange et le rouge. Choisissez-les non abîmées. D’un point de vue nutritionnel, les variétés à chair orange ou pourpre sont à privilégier, j’utilise uniquement des patates de couleur rouge ou orange foncé.
Nous allons réaliser un plat familial idéal pour nourrir les grandes tablées, un gratin de patate douce et tomme de chèvre.

Ingrédients pour 4 personnes : 500 g de patates douces, 200 g de tomme de chèvre fraîche, demi-bouquet de persil, demi-bouquet de menthe, 3 cm de gingembre frais, 1 œuf, 15 cl de lait, 15 cl de crème, sel, poivre.

Passons en cuisine : préchauffez le four à 180 °C. Épluchez et coupez les patates douces en très fines rondelles à l’aide d’un robot ou d’une mandoline. Dans un bol, mélangez la tomme de chèvre avec les herbes fraîches ciselées, le gingembre épluché et râpé ainsi que du sel et du poivre. Dans un autre bol, fouettez l’œuf avec le lait, la crème du sel et du poivre.
Dans votre plat à gratin huilé, versez la préparation à la tomme de chèvre dans le fond. Ajoutez les lamelles de patates douces. Versez l’appareil à l’œuf dessus et enfournez 50 minutes à couvert. Découvrez le plat et poursuivez la cuisson 10 minutes.
Patientez 5 à 10 minutes avant de déguster. C’est un plat qui est encore meilleur réchauffé.

Le coin diététique : et encore cette vitamine A, une seule patate douce comble plus de 100 % de nos besoins quotidiens. Source de lutéine qui participe à la magie de Noël.

Thierry Pfohl